L'oraison, prière intérieure

 

 

 

 

 

 

Bernanos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'oraison et les enfants - 2

Cet article est reproduit avec l'aimable autorisation de Mlle Noëlle LEDUC , de ND de Vie à Vénasque (Vaucluse)

L'heure des saints vient toujours. Qui s'approche de l'Église avec méfiance ne croit voir que des portes closes, des barrières et des guichets, une espèce de gendarmerie spirituelle. Mais notre Église est l'Église des saints.

Pour être un saint, quel évêque ne donnerait pas son anneau, sa mitre, sa crosse, quel cardinal sa pourpre, quel pontife sa robe blanche, ses camériers, ses suisses, et tout son temporel ? Qui ne voudrait pas avoir la force de courir cette admirable aventure ? Car la sainteté est une aventure, elle est même la seule aventure. Qui l'a une fois compris est entré au cœur de la foi catholique, a senti tressaillir dans sa chair mortelle une autre terreur que celle de la mort, une espérance surhumaine. Notre Église est l'Église des saints.

Mais qui se met en peine des saints ? On voudrait qu'ils soient des vieillards pleins d'expérience et de politique, et la plupart sont des enfants. Or l'enfance est seule contre tous.

Georges BERNANOS

Un cheminement

qui éduque les enfants à la prière et les introduit progressivement dans le mystère de Dieu

La révélation du Père en est la première étape.

Selon l'Exhortation Catéchétique, elle commence très tôt : " Un moment souvent décisif est celui où le tout petit enfant reçoit des parents et du milieu familial les premiers éléments de la catéchèse, qui ne seront peut-être qu'une simple REVELATION DU PERE céleste, bon et prévenant, vers lequel il apprend à tourner son cœur.

De très courtes prières que l'enfant apprendra à balbutier seront LE DEBUT D'UN DIALOGUE AIMANT AVEC CE DIEU CACHÉ dont il commencera à écouter ensuite la Parole.

Je ne saurais trop insister auprès des parents chrétiens sur cette initiative précoce où les facultés de l'enfant sont intégrées dans un rapport vital à Dieu. Œuvre capitale qui demande un grand amour et un profond respect de l'enfant, lequel a droit à une présentation simple et vraie de la foi chrétienne… " (Jean-Paul II - 1979)

La démarche proposée est ici le fruit d'une expérience de prière vécue avec des enfants de 4 - 6 ans.

Cette première initiative veut leur donner le sens de Dieu et de son mystère ; elle doit surtout les ouvrir à son Amour afin de les préparer à recevoir l'annonce de Jésus, Fils de Dieu, et le don vivifiant de son Esprit.

En Jésus et avec lui, les enfants apprendront à prier le Père " en esprit et en vérité… " (Jn 4, 23).

Avant de parler aux enfants, il est important :

• Que l'éducateur prépare sa causerie. En s'appuyant sur la Parole de Jésus, en étudiant et en approfondissant, dans la prière, la vérité qu'il a à transmettre. De ses découvertes spirituelles dépendent, pour une grande part, celle des enfants.

• Qu'il prie et soit en relation avec Celui qu'il annonce ; son témoignage est aussi important que sa parole. Si la prière est vitale pour lui, elle le deviendra aussi pour les enfants.

• Un espace de prière favorise le mouvement vers Dieu et permet de le rencontrer plus facilement.

• L'éducateur donnera aux enfants la possibilité de s'y rendre librement …

• Il n'hésitera pas à se joindre lui-même à leur prière.

• Si quelqu'un est tout-petit… qu'il vienne à moi

• Cet espace de prière peut être aussi le lieu des causeries où l'on parle de Dieu.

Thèmes des causeries

Les causeries peuvent commencer Lorsque les enfants sont suffisamment éduqués à la maîtrise de soi et à l'écoute ; lorsqu'ils sont désireux, dans une joie spirituelle toute neuve, d'entendre parler de Dieu.

Pour les rendre attentifs, utiliser tout ce qui peut susciter leur intérêt : panneaux, images, etc. … Préparer l'atmosphère par ce qui les apaise et les amène au silence intérieur : musique, chants, bougies allumées, etc...

Lors de la causerie : Que le langage soit simple, précis, vivant… qu'une seule vérité soit annoncée à la fois. La pauvreté d'expression ressentie devant la simplicité et la brièveté du texte peut déconcerter, mais il s'agit moins de donner à l'enfant une connaissance intellectuelle que de lui faire réaliser une expérience de vie et d'amour.

Le rythme des causeries doit être souple, lié à la réception des enfants, aux événements occasionnels, au temps liturgique…

Le thème de la causerie peut durer une semaine, mais être repris, chaque jour, sous différentes formes : dialogue avec les enfants, célébrations, chants, prière silencieuse et personnelle, prière vocales ou communautaires (en utilisant la prière ou le psaume proposé pour chaque causerie).

Chaque causerie comprend :

Déroulement d'une causerie

Préparation

L'éducateur choisit un moment favorable où les enfants sont calmes et réceptifs ; s'ils ne le sont pas, il les apaise en leur parlant doucement, en les sensibilisant à ce moment important où ils vont entendre parler de Dieu.

Les enfants se rendent à l'espace de prière ou au lieu de causerie, en silence ou sur un fond musical, ou sur une mélodie à bouche fermée… Ils s'assoient sur un tapis, ou sur des chaises, mais de manière à ne pas se gêner mutuellement.

Temps de recueillement

Avant de commencer à parler, l'éducateur prie silencieusement ;

si les enfants ne savent pas encore prier, ils regardent, et c'est déjà une prière ;

s'ils savent prier, l'éducateur les invite à demander avec lui, l'aide de Dieu pour recevoir sa Parole.

Parole Texte de la causerie.

Temps de détente

La parole une fois reçue, un moment de détente est souvent nécessaire ; ce peut être :

un chant, une mélodie jouée sur un instrument (flûte, xylophone, guitare …) ;

un dialogue avec les enfants ;

ou encore une expression libre, vocale ou gestuée, sur le texte de la prière ou du Psaume qui suit le texte de la causerie. Cette détente prépare les enfants au recueillement qui va suivre.

Prière silencieuse ou Oraison

Cette prière est essentielle. Elle habitue l'enfant à faire silence, à s'intérioriser pour laisser Dieu agir et recevoir de lui la lumière qui éclaire la parole entendue. La durée de la rencontre avec Dieu est différente pour presque chaque enfant et laissée à sa liberté.

Expression

Quand l'enfant a fini de prier, l'activité manuelle correspondant à la causerie peut commencer : Peinture, découpage, coloriage du livret, etc. ….

Par dessus tout,

Que les éducateurs aient une grande persévérance, malgré les difficultés venant des enfants, de leurs situations familiales, de la civilisation actuelle… Qu'ils s'appuient sur l'existence des réalités surnaturelles et mettent toute leur confiance en l'action de l'Esprit Saint…

Que leur foi repose, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu … (cf. 1 Co 2) Qu'ils n'oublient pas que la semence reçue au baptême, par les enfants, est d'origine divine ;

" … Elle germe et pousse, on ne sait comment " dit Jésus (Mc 4, 24). Elle grandit, de jour, de nuit… Il suffit seulement de seconder son action avec foi, de veiller sur elle avec patience et amour…. Écoute … …sais-tu qui est ton Dieu ?

Dieu est à l'origine de toute chose, tu le découvres dans la création (1ère causerie) Dieu te donne l'existence, tu es créé à son image (2ème causerie) Dieu est amour, il t'aime d'un amour de Père (3ème causerie) Dieu te connaît par ton nom (4ème causerie) Dieu est esprit, tu peux dialoguer avec lui silencieusement (5ème causerie) Dieu est caché, c'est en toi que tu le rencontres le plus facilement (6ème causerie) Dieu est vie, il veut te faire vivre de sa vie (7ème causerie) Dieu est mystère, tu l'atteins par la foi (8ème causerie)

Les causeries se déroulent selon un certain ordre. On peut éventuellement le modifier pour l'adapter à l'âge et à la maturité des enfants.

Progression des causeries

* pour les 4 ans Causeries 1 et 2 - 3 - 7
* pour les 5 ans Enseignement plus systématique : causeries 1 à 7
* pour les 6-7 ans Reprise et approfondissement de l'ensemble des causeries, en y ajoutant la causerie 8 sur la Foi.

 

Le contenu de ces causeries se trouve dans un opuscule au format PDF (380 Ko)

Suivre ce lien pour l'ouvrir